La préparation mentale vous accompagne pour :

  • Amélioration, optimisation des performances.

  • Régulation personnelle (bien être global).

  • Gestion des transitions (de carrières).

  • Situation de handicap.

  • Le sport comme moyen d’action thérapeutique (traitement troubles émotionnels et comportement).

  • En prévention.

  • En réathlétisation (après une blessure, un temps d’arrêt).

L’entrainement mental s’appuie sur un accompagnement visant à développer les habiletés ou stratégies mentales, pour préparer les compétitions et favoriser un entrainement de qualité, par la fixation de buts, la concentration, la gestion du stress, l’imagerie mentale, le discours interne, la relaxation/activation, la répétition mentale, l’organisation, la planification.

Cette composante psychologique qu’est la préparation mentale s’intègre dans l’entrainement, au même titre que la préparation physique, la technique et la tactique, qui sont les 4 composantes de la performance.

La préparation mentale s’adresse aux divers protagonistes du milieu sportif :

  • Aux athlètes.

  • Aux équipes.

  • Aux entraîneurs/éducateurs.trices.

  • Aux parents de sportif.ve (famille).

  • Aux masseur-kinésithérapeute ou médecin du sport.

  • Aux dirigeants de club (capitaine, responsable junior et diverses catégories d’âge…).

  • Aux fédérations, aux ligues.

  • Tout autre personne gravitant autour de l’athlète

Exemples d'interventions :

  • Baisse de motivation, perte de confiance en soi ou d'estime de soi, manque d'objectifs, croyances limitantes.

  • Contre-performances individuelles ou d'équipe (bon résultats à l'entrainement qui ne se répètent pas en compétition, difficultés à gérer un échec ou une victoire).

  • Difficulté à gérer les émotions, les pensées, les pressions, les conflits internes à une équipe

  • Difficultés de communication.

  • Blessures, fatigue, abandon.

  • Difficulté à gérer un emploi du temps et sa vie quotidienne.

  • Gestion vie personnelle.

  • Recherche d'informations concernant la personnalité des athlètes, les troubles (anorexie, boulimie...), le dopage.

  • Quand tout va bien et que l'on a conscience que c'est toujours possible d'améliorer ou d'entretenir.

  • Après une victoire, gérer le momentum.

Stéphanie POUVREAU 

Diplôme Universitaire Préparateur mental - Psychologue Diplômée d'Etat

unnamed.jpg

© 2019 by Performentale